Malaria rapid diagnostic test positivity rate among febrile patients seen at the Paediatric emergency unit of a tertiary care facility

*1Obu, D. C., 1Asiegbu, U. V., 1Okereke, B. E., 1Ukoh, U. C., 2Ujunwa, F. A., 1Afefi, C. O., 1Enya, V. E., 1Item, S., and 3Efunshile, A. M.

1Department of Paediatrics, Alex Ekwueme Federal University Teaching Hospital Abakaliki, Ebonyi State, Nigeria

2Department of Paediatrics, University of Nigeria, Enugu State, Nigeria

3Department of Clinical Microbiology, Alex Ekwueme Federal University Teaching Hospital Abakaliki, Ebonyi State, Nigeria

*Correspondence to: [email protected]; +2348037511272

Abstract:
Background: Malaria, a life-threatening parasitic disease transmitted to humans by the female Anopheles mosquito is one of the infectious causes of fever in children. In Nigeria, malaria remains one of the most important health problems, accounting for 25% of infants and 30% of under-five mortalities. The objective of this study was to determine the prevalence of malaria among febrile children presenting at the children’s emergency room (CHER) of a tertiary health facility in Abakaliki using a malaria rapid diagnostic test (mRDT).

Methodology: This was a retrospective study that involved children presenting with fever in CHER over a 3-year period. A total of 1,273 febrile children below 18 years of age were tested with a malaria rapid diagnostic test (mRDT) kit during this period. Medical records of the patients were assessed to retrieve information such as age, gender, and clinical diagnoses. Data were analyzed using SPSS version 25.

Results: A total of 707 (55.5%) were males and 883 (69.4%) were below 5 years of age. The overall prevalence of malaria by the mRDT test was 26% (n=331). Uncomplicated malaria, 283 (22.2%) was the commonest clinical diagnosis made while the least was malnutrition 3 (0.2%). Children aged 10-<18 years were predominantly affected as mRDT positivity rate was significantly higher in children age group 10-<18 years (40.4% 76/189) than other age groups (X2=44.76, p<0.001). Similarly, the rate was significantly higher (OR 9.625, 95% CI 7.233-12.808, p<0.0001) in children with the clinical diagnosis of malaria (55.2%, 235/426) than those with the clinical diagnosis of other illnesses (11.3%, 96/847), and significantly higher (OR 0.19, 95% CI 0.1186-0.3043, p<0.0001) among those clinically diagnosed with complicated (79.7%, 114/143) than those with uncomplicated malaria (42.8%, 121/283).

Conclusion: There is a high prevalence of malaria among febrile children presenting at the CHER of Alex Ekwueme Federal University Teaching Hospital Abakaliki. Children age group 10-<18 years were predominantly affected. The use of mRDT should be encouraged both as a screening and diagnostic tool with a protocol such that febrile children who have positive results are confirmed as having malaria while those with negative results are further evaluated with microscopy.

Keywords: children, malaria, prevalence, rapid diagnostic test, emergency room

Taux de positivité des tests de diagnostic rapide du paludisme chez les patients fébriles vus à l’unité d’urgence pédiatrique d’un établissement de soins tertiaires

*1Obu, D. C., 1Asiegbu, U. V., 1Okereke, B. E., 1Ukoh, U. C., 2Ujunwa, F. A., 1Afefi, C. O., 1Enya, V. E., 1Item, S., et 3Efunshile, A.M.

1Département de Pédiatrie, Hôpital universitaire fédéral Alex Ekwueme d’Abakaliki, État d’Ebonyi, Nigéria

2Département de Pédiatrie, Université du Nigéria, État d’Enugu, Nigéria

3Département de microbiologie clinique, Hôpital universitaire fédéral Alex Ekwueme d’Abakaliki, État d’Ebonyi, Nigéria

*Correspondance à: [email protected]; +2348037511272

Résumé:
Contexte: Le paludisme, une maladie parasitaire mortelle transmise à l’homme par le moustique femelle Anopheles, est l’une des causes infectieuses de fièvre chez les enfants. Au Nigeria, le paludisme reste l’un des problèmes de santé les plus importants, représentant 25% des nourrissons et 30% des décès des moins de cinq ans. L’objectif de cette étude était de déterminer la prévalence du paludisme chez les enfants fébriles se présentant à la salle d’urgence pour enfants (CHER) d’un établissement de santé tertiaire à Abakaliki à l’aide d’un test de diagnostic rapide du paludisme (mRDT).

Méthodologie: Il s’agit d’une étude rétrospective portant sur des enfants présentant de la fièvre en CHER sur une période de 3 ans. Au total, 1 273 enfants fébriles de moins de 18 ans ont été testés avec un kit de test de diagnostic rapide du paludisme (mRDT) au cours de cette période. Les dossiers médicaux des patients ont été évalués pour récupérer des informations telles que l’âge, le sexe et les diagnostics cliniques. Les données ont été analysées à l’aide de SPSS version 25.

Résultats: Au total, 707 (55,5 %) étaient des hommes et 883 (69,4%) avaient moins de 5 ans. La prévalence globale du paludisme par le test mRDT était de 26% (n=331). Le paludisme non compliqué, 283 (22,2%) était le diagnostic clinique le plus fréquemment posé alors que le moins était la malnutrition 3 (0,2%). Les enfants âgés de 10 à <18 ans étaient principalement touchés, car le taux de positivité du mRDT était significativement plus élevé chez les enfants du groupe d’âge 10-<18 ans (40,4% 76/189) que les autres groupes d’âge (X2=44,76, p<0,001). De même, le taux était significativement plus élevé (OR 9,625, IC à 95% 7,233-12,808, p<0,0001) chez les enfants ayant reçu un diagnostic clinique de paludisme (55,2%, 235/426) que ceux ayant reçu un diagnostic clinique d’autres maladies (11,3%, 96/847), et significativement plus élevés (OR 0,19, IC à 95% 0,1186-0,3043, p<0,0001) parmi les patients cliniquement diagnostiqués avec un paludisme compliqué (79,7%, 114/143) que ceux avec un paludisme non compliqué (42,8%, 121/283).

Conclusion: Il existe une prévalence élevée de paludisme chez les enfants fébriles se présentant au CHER du CHU Alex Ekwueme d’Abakaliki. Les enfants du groupe d’âge 10-<18 ans étaient principalement touchés. L’utilisation du mRDT devrait être encouragée à la fois comme outil de dépistage et de diagnostic avec un protocole tel que les enfants fébriles qui ont des résultats positifs sont confirmés comme ayant le paludisme tandis que ceux qui ont des résultats négatifs sont évalués plus avant par microscopie.
Mots-clés: enfants; paludisme; prévalence; test de diagnostic rapide; urgences

Download full journal in PDF format below

Malaria rapid diagnostic test positivity rate among febrile patients seen at the Paediatric emergency unit of a tertiary care facility